Articles

Affichage des articles du 2020

La voie ascétique dans la doctrine spirituelle de Hadewijch d’Anvers

Lire notre présentation de Hadewijch d'Anvers... Une authentique contemplative ne saurait ignorer la pratique des vertus et la disposition nécessaire de la voie pratique. Si Hadewijch s’applique principalement à magnifier l’amour et l’union mystique, ses lettres manifestent qu’elle n’ignore pas ce préalable ascétique qui doit toujours être pratiqué.
Les principes Contemplation et pratique des vertus Hadewijch énonce les vérités traditionnelles de la vie ascétique, avec un juste accord de l’abandon à Dieu et de l’activité vigilante, de la contemplation et de l’action. Cet équilibre n’est pas « celui d’un compromis dont les parties s’accommoderaient, mais celui d’une flamme entre la terre et le ciel, qui vit de ce qu’elle consume et brûle de le quitter. »[1] En effet, l’amour s’apprend par la pratique des vertus. « Exercez-vous en ce que je vous ai dit, car on ne peut enseigner l’amour à personne, mais qui pratique ses vertus ne peut manquer de l’apprendre. » (Lettre 24) « où est l…

La médiation du Christ dans la doctrine spirituelle de Hadewijch d’Anvers

Lire notre présentation de Hadewijch d'Anvers... Bien qu’Hadewijch expose longuement la communion mystique entre l’âme et la Trinité, fortement inspirée par saint Bernard, elle n’ignore pas la nécessité de la médiation de l’humanité du Christ pour atteindre la divinité. Dans la première vision elle fait dire au Christ : « Puisque tu es un être humain, vis dans l’exil de la condition humaine, je veux être vécu par toi parfaitement dans toutes les vertus terrestres afin que tu ne me cèdes en rien. » (Vision 1)
On ne peut atteindre Dieu qu’en imitant le Christ et en participant à sa Passion. « Nous voulons bien être Dieu avec Dieu, mais Dieu le sait, peu d’entre nous veulent être hommes avec son Humanité, porter sa croix, être crucifiés avec lui et payer jusqu’au bout la dette de l’humanité. […] Voilà comment nous nous perdons de toute manière ; nous ne vivons pas avec le Christ ni ne portons la croix avec le Fils de Dieu, […] Les personnes qui vivent comme je viens de le dire, même …

"Brautmystik - Minnemystik" dans la doctrine spirituelle de Hadewijch d’Anvers

Lire notre présentation de Hadewijch d'Anvers...
Nature de la mystique nuptialeOn appelle mystique nuptiale une mystique conçue comme un rapport d’amour nuptial avec Dieu et dont le sommet est le mariage mystique. Cette mystique prend sa source dans le Cantique des cantiques et les commentaires des Pères :
« Il n'y a point d'expressions plus douces pour rendre l'amitié réciproque du Verbe et de l'âme, que celles d'époux et d'épouse ; attendu que tout est commun entre eux, et qu'ils ne possèdent rien en propre et en particulier. Ils n'ont qu'un même héritage, une même maison, une même table, un même lit, une même chair. […] Si donc l'amour convient particulièrement et principalement aux époux, c'est à bon droit qu'on donne le nom d'épouse à l'âme qui aime. »[1]
Raison et amourBien que centrée sur l’amour la mystique d’Hadewijch n’implique aucun mépris de la raison, bien au contraire.
Nul ne peut devenir parfait en amour qui n’o…

"Wesenmystik" dans la doctrine spirituelle de Hadewijch d’Anvers

Lire notre présentation de Hadewijch d'Anvers...
Mystique de l’essence divineOn appelle Wesenmystik, mystique de l’être ou de l’essence, une mystique dont l’objet propre est l’être divin dans son infinité, sa perfection, et en même temps son obscurité et son inconnaissance. Cette mystique serait plus justement appelée mystique de l’Un, car l’être y est vu sous cet aspect. Cette mystique est moins apparente et moins exprimée chez Hadewijch ; elle est néanmoins toujours sous-jacente. Et, en fait, on ne comprend la Brautmystik qu’en fonction de la Wesenmystik, tout comme l’être est premier par rapport à la bonté. Cette mystique s’exprime de manière abstraite et use largement des concepts philosophiques.
Unité avec DieuCette mystique contemple ce que Dieu est : « Apprenez à contempler ce que Dieu est » (Lettre 1) Le but de l’âme est d’ « être Dieu avec Dieu » (Lettre 6), « devenir Dieu avec Dieu » (Lettres 17, 22, 28). « Reçois les sept dons de mon esprit, la force et l’aide de mon Pèr…

L’exemplarisme dans la doctrine spirituelle de Hadewijch d’Anvers 3)

Lire notre présentation de Hadewijch d'Anvers... L’exemplarisme de Hadewijch par rapport à la Trinité sainte Le mystère trinitaire chez Hadewijch En exprimant de manière dynamique le mystère du Dieu un et trine, Hadewijch semble distinguer Dieu selon son Essence d’une part, et les Personnes d’autre part. Elle n’utilise pas le langage scolastique et omet de préciser la non-distinction réelle de chaque Personne avec l’Être divin[1]. « Au milieu de ses Personnes, (Dieu) exerce ses pouvoirs dans une plénitude de richesse divine. » (Lettre 28). C’est ce qu’on pourrait appeler un ‘dépassement vers l’unité’. « ‘Père, je veux qu’ils soient un en nous, comme vous et moi, nous sommes un’. Ceci est la suprême parole d’amour entre toutes celles que nous lisons dans l’Écriture. Ensuite il fit retour à l’intérieur avec ce nom qu’il avait répandu au dehors et qu’il ramenait maintenant à lui (le Père-Unité) multiplié. »[2]
La fruition est l’acte propre de l’Essence divine :
Qu’est-ce donc que l…

L’exemplarisme dans la doctrine spirituelle de Hadewijch d’Anvers 2)

Lire notre présentation de Hadewijch d'Anvers... L’exemplarisme de Hadewijch par rapport à l’unité divineExitus ou procession des créatures à partir de DieuLes créatures procèdent de Dieu conformément à leurs idées exemplaires présentes en sa sagesse. « Et je reconnus avec Dieu que Dieu seul est Dieu, et que toute chose est Dieu en Dieu, et je connus chaque chose comme Dieu lorsque je suis unie à Lui en esprit. » (Vision 9) C’est-à-dire que toute chose est dans l’intellect divin, et dès lors, divine en Dieu.
Dans la Vision 6, la face de Dieu contient tout le mystère de l’œuvre du Salut parmi les hommes : « Sa face le révélait avec une telle clarté, que je reconnus en elle toutes les apparences et toutes les formes qui furent et seront jamais, dont il reçoit à juste titre hommage et service. Je vis comment chacun doit recevoir ce qui lui revient en fait de bénédiction ou de damnation ; je vis comment chacun doit être mis à sa place, pourquoi ceux qui errent loin de lui reviennent à…