Articles

Affichage des articles du décembre, 2014

LA FAMILLE en philosophie (conclusion)

Image
Cet ensemble de considérations permet de poser un diagnostic et de mettre à jour les causes majeures des troubles qui apparaissent aujourd’hui, tant dans la société en général que dans les familles. Les jeunes, et les moins jeunes, souffrent de plus en plus de troubles psychologiques et de carences éducatives. Il s’ensuit un manque de force morale et de résistance nerveuse accru, une perte de la conscience professionnelle et de la simple honnêteté à tous les niveaux, un esprit de revendication permanente, l’instabilité générale des institutions et des personnes, avec les dérivatifs, désormais bien connus, que sont la drogue, la délinquance, etc..


La destruction de la famille entraîne celle de la société. Les hommes souffrant de lacunes éducatives dues aux déficiences de leur famille deviennent facilement la proie de toutes sortes d’instrumentalisations politiques, médiatiques et économiques... Au vu de l’énergie avec laquelle on s’applique à faire et établir exactement le contrair…

LA FAMILLE en philosophie (6)

Image
Lire l'article précédent de cette étude ...

Politique familiale

La famille et la Cité
On peut se demander si la Cité et l’État[1] devraient se préoccuper de la famille, du comportement sexuel des citoyens et plus généralement de la morale privée.
L’opinion qui prévaut aujourd’hui est que la famille relève de la sphère privée et que l’État n’a pas à s’y ingérer, quitte éventuellement à apporter une aide matérielle aux familles plus pauvres. De leur côté, les défenseurs de la famille tiendront pour sa primauté sur l’État et la Cité, présentant comme du totalitarisme toute ingérence de l’État dans la vie familiale. Il importe donc de bien saisir les rapports entre famille et Cité.






“La société domestique est première par rapport à la Cité”[2], répète-t-on.

Or, cela est vrai dans l’ordre de la génération, au sens où la partie précède le tout : la Cité provient des familles et celles-ci se rapportent aux besoins les plus fondamentaux de l’homme[3].
Mais la famille n’en est pas moins u…